Kazabazua est l'une des plus anciennes municipalités de la Vallée de la Gatineau

La rivière Kazabazua a donné son nom à la municipalité.

L’histoire de Kazabazua remonte au début du 19e siècle avec l’arrivée des premiers colons en 1835. Le secteur était alors connu sous le patronyme de « Hoganville », du nom de la première famille de pionniers, les Hogan. À ceux-ci se joignirent plus tard les Gabie, Chamberlain, et Pritchard.

Le bureau de poste fut inauguré la même année au nom de Kazabazua. Ce terme provient de l’Algonquin kachibadjiwan qui signifie «courant caché», «courant souterrain» ou encore « courant d’eau passant sous les roches » et par extension : « rivière souterraine ».

Le toponyme est à l'image de la topographie locale car sur le pont qui enjambe la rivière, il est possible à l'observateur averti de voir le cours d'eau disparaître sous terre. La résurgence se produit à quelques dizaines de mètres en aval; la rivière s'écoule ensuite en rapides et passe sous un pont de pierre naturel.

Le nom de Kazabazua fut officiellement reconnu en 1932 pour désigner le village. On retrouve aujourd’hui à Kazabazua des bâtiments à valeur patrimoniale dont le moulin à farine de Mahoney, l'église Unie Trinity, l'église St-Stephen, la Maison Ronald Rochon ainsi que l'église St-Andrew.

L’Hôtel Kazabazua, qui avait été inauguré en 1868, était réputé dans toute la région de l’Outaouais et connu sous l’appellation « The longest bar in the Gatineau ». Il a été détruit par les flammes en juillet 2002.

La rivière Kazabazua et la plaine qu'elle traverse sont parmi les attraits naturels incontournables de la municipalité.

La plaine de Kazabazua figure parmi les phénomènes géomorphologiques uniques au Québec. Elle est formée de dunes et de tourbières à l'intérieur desquelles de nombreuses espèces végétales rares et menacées ont été recensées. La formation des dunes serait due à une activité éolienne sur les sédiments laissés par le retrait de la mer de Champlain dans ce secteur, il y a plus de 7 500 ans.

Le Parc linéaire de la Vallée-de-la-Gatineau traverse une grande partie de cette plaine et offre aux randonneurs qui s'y baladent un spectacle à la fois riche et étrangement dénudé.

On retrouve dans le village de Kazabazua et dans son pourtour, quelques restaurants et casse-croûte, ainsi qu'une épicerie, des petits commerces au détail, et boutiques artisanales.